Accueil Love & Sexo Avoir plus de plaisir au lit …et si on en parlait ?

Avoir plus de plaisir au lit …et si on en parlait ?

1286

Le plaisir féminin est moins évident que celui de ces messieurs, mais que les femmes encore en quête du graal se rassurent, l’orgasme féminin n’est pas un mythe. Zoom sur quelques trucs à connaître absolument pour mieux atteindre le 7ème ciel.

Parlons stimulations sexuelles, préliminaires pour les intimes

Les préliminaires sont indispensables pour augmenter le plaisir au lit parce que les femmes ont besoin de stimulations physiques et imaginaires pour mieux apprécier ce moment. Cela commence par un lâcher prise total que l’on peut obtenir en ayant confiance en soi. Et pour avoir confiance en soi, il faut être en accord avec le fait que le corps, quelle que soit son apparence, peut donner et recevoir du plaisir.

On doit également avoir confiance en l’autre et ne pas redouter de se dévoiler complètement devant lui (ou elle). Voilà pourquoi les couples dont la confiance mutuelle est bien installée ont plus de facilité à avoir du plaisir intense lors de leurs ébats. Ces plaisirs intenses évoluent plus facilement vers l’orgasme pour la femme, et quand ça arrive en même temps pour les deux partenaires, c’est encore mieux !

En fait, les préliminaires servent à se mettre dans l’ambiance et à stimuler les zones érogènes. Étant prête à recevoir du plaisir, la femme ne doit pas être gênée à guider son partenaire vers les zones sensibles à travers des mots ou des gestes (en fonction des habitudes du couple).

Et si j’ai un précieux conseil à vous donner, évitez de faire l’étoile de mer (si vous voyez ce que je veux dire…ouverte et immobile) et pensez à participer activement aux préliminaires. Eh oui la stimulation intellectuelle occupe une place de choix dans l’escalade vers l’excitation et le plaisir.

Avoir plus de plaisir au lit…et si on en parlait 2

Communiquer avec son partenaire pour plus de plaisir au lit

Plus les partenaires se connaissent, plus le plaisir est intense lors des ébats sexuels. Parler des zones érogènes et de tous les détails qui stimulent le plaisir est donc primordial. On doit parler de ce qu’on aime recevoir, mais aussi de ce qu’on aimerait donner, sans hésiter à dire les choses ou à « tâter le terrain ».

Le plaisir peut aussi venir avec l’acte en lui-même et de la découverte progressive de ce qui nous plaît. Plus on fait l’amour, mieux on connaît son corps et celui de l’autre. C’est donc normal si l’osmose et le plaisir suprême ne sont pas au rendez-vous dès les premières fois avec une personne, c’est une histoire de construction.

Quelle position pour plus de plaisir ?

Les positions classiques comme « le missionnaire » ne procurent pas toujours de plaisir intense, c’est néanmoins une bonne entrée en matière pour se connecter l’un à l’autre. Certaines peuvent sembler plus efficaces selon si on aime la pénétration profonde, le contact ou l’aspect plus animal. Voici quelques exemples à envisager :

  • Le super G
  • Le tigre et dragon
  • Le totem et tabou
  • La bombe à retardement

Et la masturbation féminine dans tout ça ?

La masturbation en général est un sujet tabou ou du moins peu abordé en couple, mais la masturbation féminine l’est encore plus. Cela n’empêche pas beaucoup de femmes de se masturber pour partir à la découverte de leur corps et de faire du bien sans complexe. Souvent perçu comme égoïste, cet acte est au contraire bon pour le couple !

Permettant de localiser les zones érogènes, la masturbation facilite l’acte sexuel à deux puisqu’on sait quelle zone stimuler. La femme sait ce qu’elle doit faire ou ce qu’elle peut suggérer à son partenaire pour avoir plus de plaisir. Bref, le plaisir peut tout à fait se concevoir seule, et ensuite à deux.

Beaucoup de spécialistes s’accordent à dire que les femmes qui atteignent l’orgasme par la masturbation ont plus de chance d’atteindre le 7ème ciel en couple.

Il n’y a donc aucune raison de se priver du plaisir solitaire tout en sachant que la masturbation ne rend ni aveugle ni sourd, ni rien du tout. Il s’avère au contraire que l’endorphine qu’on libère quand on a du plaisir sexuel (seul ou en couple) est très efficace pour déstresser, pour trouver plus facilement le sommeil et pour calmer certaines douleurs comme la migraine ou les douleurs menstruelles (pour celles qui osent pendant la période).

Le plaisir au lit n’est pas un luxe, les femmes y ont droit tout comme les hommes. Mais tout ne dépend pas du conjoint, on doit aussi y mettre du nôtre pour atteindre un plaisir intense voire un orgasme qui disons-le n’est pas systématiquement au rendez-vous, et ce n’est pas grave. Le sexe est une question de physique, mais aussi d’alchimie, et c’est excellent pour la santé !

Petite parisienne que je suis, du haut de mes 26 ans et 1m81, je cuisine, décore, et prends soin de moi. Résolument curieuse, je me nourris d'infos nouvelles tous les jours et j'ai créé ce blog afin de partager avec vous mes petites idées, opinions et astuces pratiques. J'espère qu'elles vous plairont ! ;)