Les plantes grimpantes sont idéales pour embellir et parfumer un espace extérieur. Elles sont dotées d’un charme propre à elles qui ne laisse personne indifférent. Elles partent à l’assaut des murs, des pergolas, des clôtures ou des palissades pour améliorer remarquablement la beauté de l’extérieur d’une résidence. Si vous aussi, vous êtes séduit par les multiples qualités des plantes grimpantes, il faut savoir les choisir pour pouvoir en tirer le maximum d’avantages. Lumières sur l’essentiel à savoir pour faire le bon choix de sa plante grimpante !

Connaître les différents types de plantes grimpantes

Pour vous aider à choisir plus facilement, il faut savoir qu’il existe 3 grandes catégories de plantes grimpantes. La première inclut celles qui sont capables de s’accrocher toutes seules aux murs. On les appelle tout simplement les plantes accrocheuses. Elles sont parfaites pour décorer les murs et cacher leurs imperfections. Elles sont naturellement équipées de ventouses ou de crampons qui s’apparentent à des petites racines. Leur plus grand avantage est qu’elles s’agrippent aux murs sans intervention spéciale de votre part. Vous n’aurez même pas à implanter un autre support puisqu’elles couvrent les murs de manière autonome et très naturelle. Dans la liste, il y a la vigne vierge, la bignone, l’hortensia grimpant ou encore le lierre.

La deuxième catégorie comprend les plantes grimpantes enrouleuses qui sont dotées de vrilles qu’elles font enrouler entre les mailles d’un grillage ou d’un treillage. Parmi elles, il y a entre autres la clématite, la cobée, le pois de senteur, et la passiflore. À savoir que le rosier grimpant figure également dans cette catégorie même s’il a des épines à la place des vrilles. Vous pouvez le cultiver sur un balcon pour profiter de ses beaux effets décoratifs et de ses superbes fleurs légèrement parfumées. Il faut juste penser à enlever régulièrement les fleurs et les feuilles fanées pour conserver toute la splendeur de l’arbre tout au long de l’année.

La troisième catégorie inclut les plantes grimpantes volubiles qui enroulent leurs nombreuses tiges autour d’un support comme les troncs d’un autre arbre, des poteaux, des tuteurs, des fils bien tendus ou autour des rampes. Dans la liste des plantes volubiles, il y a notamment l’akébia, le chèvrefeuille, le houblon, l’ipomée, le jasmin, l’actinidia et la glycine. Cette dernière constitue d’ailleurs un excellent choix pour son parfum, sa riche et belle floraison, ainsi que sa vigueur. Choisissez parmi les variétés de glycine qui existent et cultivez la plante grimpante avec un support très robuste et solide.

Quelles sont les plantes grimpantes les plus résistantes ?

La résistance des plantes grimpantes par rapport aux conditions météorologiques est également un facteur à prendre en compte avant de décider de choisir. Si vous habitez dans une région où il fait très froid en hiver, il vaut mieux envisager un arbre grimpant qui supporte très bien le gel. Vous pouvez donc opter pour le chèvrefeuille, la clématite, l’hortensia grimpant, le lierre, le rosier grimpant ou la plus vigoureuse de toutes : la glycine. Même en période de grand froid, ces plantes continueront d’escalader les murs ou autre support sans se faner.

Pour une meilleure floraison, le bougainvillier, le faux jasmin, la passiflore et la glycine ont besoin d’être exposés au soleil en période estival. Il faut donc les planter à un emplacement qui bénéficie d’un excellent ensoleillement si vous voulez avoir de magnifiques fleurs pour décorer votre jardin ou murs extérieurs. D’autres plantes grimpantes comme l’hortensia, le jasmin d’hiver et la clématite sont mieux sur un balcon ou une terrasse car il leur faut de l’ombre pour s’épanouir pleinement. C’est pour cette raison qu’il faut les cultiver dans un endroit qui se trouve au nord.