Étiquette : bien-être

Bien-être au travail : oui, c’est possible !

On le sait vous comme moi pour le vivre au quotidien, le travail peut être une vaste source de stress et d’anxiété. Pour tenter d’en finir et commencer à se sentir mieux dans sa vie de tous les jours, il est donc temps de changer sa vision des choses. Oui, le bien-être au travail existe ! Je vous dis même comment l’atteindre (rien que ça !).

Le sens du rythme

Bien se sentir au travail c’est avant tout bien débuter sa journée. Rien de pire qu’une matinée commencée du mauvais pied, avec le sentiment constant et très souvent erroné d’avoir quelque chose à rattraper par la suite. Voici plusieurs points pratiques que je m’efforce de mon côté à mettre en place pour traverser la journée plus sereinement :

  • Arriver à l’heure, même si cela veut aussi dire se lever un peu plus tôt !
  • Planifier sa journée en arrivant, avec une rapide to-do list. Classique mais efficace.
  • Arrêter de checker ses mails toutes les cinq minutes, en s’accordant plutôt des plages horaires prédéterminées (en arrivant et en fin de matinée par exemple).
  • Faire des pauses si l’on commence à fatiguer ou si l’on bute depuis trop longtemps sur un point. Se lever de sa chaise et bouger, même pour cinq minutes, ça fait un bien fou et c’est bon pour la santé !
  • Échanger avec ses collègues, pour comprendre leur point de vue, partager des idées, etc. Dans les moments les plus difficiles, parler peut aussi aider à rester éveillé (true story) !

L’idée clé est de ne pas vouloir aller plus vite que la musique, en multipliant les tâches en simultané. L’organisation est le moteur d’un travail bien fait. Qui plus est, il est toujours plus agréable de réussir à boucler quelque chose que d’avoir mille projets sur le feu en même temps. Apprenez donc à prioriser et même à refuser carrément certaines demandes si celles-ci mettent trop en péril la bonne tenue de votre travail.

Bien-être au travail c'est possible 5

Affirmez-vous !

Sentir que l’on est pas à sa place dans l’entreprise ; voilà une autre source de stress. Ce fâcheux syndrome de l’imposteur, que 70% d’entre nous expérimenteraient au moins une fois dans notre vie, c’est lui qui fait que l’on se rabaisse constamment, que l’on pense ne pas mériter notre place et donc que l’on se refuse à soi même l’idée de ressentir ce bien-être qui nous ferait pourtant tellement de bien.

Pour y mettre fin, j’ai là encore mes petites techniques super-secrètes :

  • Dresser une liste honnête de ses qualités, ses défauts et ses compétences. Le tableau n’est souvent pas aussi noir que l’on voudrait bien le croire !
  • Ne pas avoir peur de l’échec. Il est tout à fait normal d’échouer ou de se tromper. Cela ne veut pas dire pour autant que l’on est un(e) incapable !
  • En finir avec l’esprit de compétition entre collègues. Les autres font leur part du travail ? Tant mieux pour eux. À vous de faire la vôtre. Et rien ne vous empêche pour cela d’aller leur demander de l’aide ou des conseils.
  • S’autoriser à rêver. Parce qu’il est toujours sain d’avoir des projets et de se fixer des objectifs.

Pour le bien-être au travail, je me crée mon petit chez moi

Votre poste de travail ne doit pas ressembler à une salle de torture. C’est prouvé, on travaille bien mieux sur un bureau personnalisé qui nous ressemble que dans une pièce froide et impersonnelle. À moins de consignes contraires de la direction (auquel cas votre boîte n’est pas très funky), rien ne vous empêche d’apporter de chez vous de quoi rendre votre partie de l’open space un peu plus chaleureuse. Photos, dessins, souvenirs, peluches, les idées ne manquent pas. Le tout est que ce soit quelque chose qui vous ressemble et qui vous fasse vous sentir mieux d’un simple regard.

Enfin, si l’ambiance est véritablement trop pesante, vous pouvez demander à votre patron une séance collective de relaxation ou de sport. Plusieurs entreprises, comme Well Ideas sont d’ailleurs spécialisées dans le domaine. Partager un moment de détente avec ses collègues, cela peut aussi permettre de mieux les connaître et les apprécier.

Vous l’avez je pense compris, il n’existe pas une mais de multiples solutions pour renforcer son bien-être au travail. À vous de trouver celles qui vous correspondent et que vous pouvez mettre en place le plus facilement. Personne n’a envie de passer sept à neuf heures par jours à se morfondre, alors autant tout tenter pour être heureux !

Je me fais plaisir avec un massage oriental

Vous ne serez sûrement pas beaucoup à me contredire, dans la vie de tous les jours, il faut parfois se faire plaisir. Et pour se déconnecter du monde et se recentrer un peu sur soi pendant une heure ou deux, j’ai mieux à vous proposer que simplement couper son smartphone et moins radical que de partir seul(e) vivre en ermite dans les bois : une bonne séance de massage oriental.

1500 ans de bien-être

Massage oriental. Le terme peut paraître simpliste, voire galvaudé, mais derrière ces deux mots se cache tout un art du bien-être issu d’une tradition vieille de plus de 1500 ans. Ce n’est donc pas pour rien que sa pratique s’est répandue partout dans le monde et qu’il est aujourd’hui proposé par la quasi-totalité des spas.

Ses bienfaits sont multiples mais concourent tous à un seul objectif : régénérer l’organisme. En voici quelques uns :

  • Évacuation des tensions nerveuses et des toxines
  • Assouplissement des muscles
  • Renforcement du système immunitaire et des fonctions cellulaires
  • Stimulation de la circulation sanguine

Il constitue donc un moyen particulièrement efficace -et non moins agréable- de lutte contre le stress et la fatigue et offre une sensation de détente et de relâchement incomparable. On en redemande !

Je me fais plaisir avec un massage oriental 1

Une séance de A à Z

C’est bien gentil tout cela me direz-vous mais comment se déroule concrètement une séance de massage oriental ? Et bien c’est là que cette technique sort quelque peu du lot puisqu’elle se divise en trois temps bien distincts :

  • Quinze à vingt minutes de hammam (bain à vapeur), afin d’ouvrir les pores de la peau et préparer le corps à l’élimination des toxines
  • Trente minutes minimum de massage
  • Une dizaine de minutes de relaxation avec la prise du fameux thé à la menthe

À noter que certains instituts peuvent proposer entre le bain et le massage un gommage purifiant, rallongeant ainsi la durée de la séance.

En ce qui concerne le massage à proprement parler, il s’effectue à partir des pieds jusqu’au haut du corps, avec une alternance entre malaxages, pétrissages et lissages. Le long de la colonne vertébrale, le haut du dos et le ventre, parties du corps les plus sujettes aux tensions, font également l’objet d’un soin tout particulier. L’huile la plus couramment utilisée est l’huile d’argan, ses bienfaits permettant non seulement de nourrir mais aussi d’adoucir la peau. Jugez plutôt.

Facile d’accès

Les raisons du succès du massage oriental tiennent donc autant de ses nombreuses vertus que du cadre dépaysant qu’il offre à ceux qui choisissent de se laisser tenter. Si comme moi vous êtes sensibles aux ambiances arabisantes, à l’odeur de l’encens, au petit plaisir du thé à la menthe -et éventuellement des cornes de gazelle!- après la séance alors vous comprendrez que cette pratique se rapproche plus du rituel ancestral que du simple massage.

Qui plus est, il est très facile de trouver un institut capable de vous en proposer. Centres de thalassothérapie en provinces, hammams à Paris ou dans d’autres grandes villes… les moyens sont multiples pour des prix oscillant en moyenne entre 50 et 100€, en fonction de la durée de la séance.

Bon à savoir enfin pour les globe-trotters en herbe, la Tunisie constitue LA destination privilégiée pour bénéficier d’un massage au top. De quoi donner quelques idées pour de futures vacances au soleil placées sous le signe de la relaxation. Alors, vous attendez quoi pour sauter le pas ?

Les nouvelles de charlène - Tous droits réservés