Les Nouvelles de Charlène

Des parcs naturels africains qui me font rêver

Le paysage africain recèle une beauté insoupçonnable et variée à travers des parcs naturels se trouvant un peu partout sur le continent. J’ai eu l’occasion d’en visiter certains et il faut dire qu’ils ont tout pour plaire : une flore luxuriante, une faune authentique, des paysages à en couper le souffle, bref, l’Afrique n’a son pareil nulle part ailleurs. Petit tour d’horizon des beautés cachées du continent africain.

Direction le Maghreb

Je commence par les nord-ouest du continent avec les pays du Maghreb, de la Tunisie au Maroc.

Le parc national du Djurdjura

Au Maghreb, plus précisément au nord-est de l’Algérie se trouve une réserve juché en montagnes : celle de Djurdjura. Elle se caractérise par des sommets enneigés en hiver, ainsi que plusieurs forêts et rivières. Sa flore est particulièrement riche avec plus de 600 espèces dont l’érable. Pour ce qui est des espèces animales, j’ai pu côtoyer les macaques de Barbarie également appelés singes Magot, et apercevoir de près des faucons, des aigles Botté, des perdrix, etc.  Petit plus du site, des pistes de skis et des sentiers de randonnée pour encore plus d’activités pour les visiteurs.

Le parc national de l’Ichkeul

Toujours au Maghreb mais cette fois en Tunisie, le parc national de l’Ichkeul fait office de réserve de chasse et de réserve biosphère, en plus d’être classé au patrimoine naturel de l’Unesco depuis 1979. La zone, assez humide, abrite une grande diversité de faune et de flore avec pas moins de 500 espèces végétales et 200 espèces animales. Ce que je trouve d’exceptionnel dans cet endroit c’est le fait qu’il serve de relais pour de nombreux oiseaux migrateurs : oies, flamants roses, canards, cigognes, etc. : un spectacle unique dont je ne me lasserai jamais.

parc-national-djurdjura

L’Afrique de l’Ouest

Cette fois-ci, faisons route ensemble un peu vers le sud pour découvrir d’autres belles régions.

Le parc national du Niokolo-Koba

En Afrique de l’Ouest cette fois, au Sénégal, se trouve un parc national appelé Niokolo-Koba. C’est l’un des plus vastes que j’ai jamais visité, avec une faune extrêmement riche : différents espèces de mammifères (les éléphants, les lions, les babouins, les hippopotames, les élans de Derby, les chimpanzés, …), plusieurs types de reptiles (les fameux crocodiles du Nil, les tortues, les varans du Nil), et plus de 300 espèces d’oiseaux. J’y ai également retrouvé une flore incroyable. Il semblerait qu’il y existerait environ 1500 espèces différentes. Si vous désirez également  visiter l’Afrique, cliquez ici.

Le parc national du W

Partagé entre le Niger, le Bénin, et le Burkina Faso, le parc national du W est, lui aussi, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco en plus d’être classé réserve biosphère. Un mix entre savanes et forêts claires, l’endroit possède une grande richesse en biodiversité. Plusieurs espèces menacées y vivent à l’exemple du guépard, du lycaon, de la gazelle à front roux ou encore du lamantin. Les espèces végétales y abondent (on en recense 500), tout comme les espèces d’oiseaux et de poissons  qui m’ont particulièrement fascinés.

Parcs-naturels-africains-1

Le Centre et l’Est

Contrée des volcans, des forêts humides, mais aussi des savanes, le centre et l’est du continent sont riches en étonnement.

Le parc national des Virunga

Le parc national des Virunga est le plus ancien de la République démocratique du Congo puisqu’il s’y trouve, et également d’Afrique. Etendu sur 790 000 hectares, l’endroit possèdes des habitats variés : marécages, steppes, plaines de lave, savanes, neiges, etc. pour abriter une diversité incroyable de faune. En effet, on y recense plus de 200 espèces de mammifères, 706 espèces d’oiseaux, 109 espèces de reptiles et 78 espèces d’amphibiens. La réserve abrite par ailleurs des espèces menacées à l’instar des okapis ou des gorilles des montagnes. Bref, ce lieu est l’un des plus exceptionnels que j’ai pu visiter au cours de ma vie, cependant, depuis 2010, il est menacé par des explorations pétrolières accrues.

Le parc national de Loango

Au Gabon, le parc national de Loango est sis en bordure de l’Océan Atlantique, ce qui en fait un endroit exceptionnel. En effet, plusieurs écosystèmes y cohabitent : plages, marais, lagunes, mangroves, forêts et savanes, etc. ce qui permet ainsi l’observation d’une faune et d’une flore extrêmement variées. Des hippopotames aux éléphants, en passant par les crocodiles et les buffles, jusqu’aux tortues de mer qui viennent y pondre et aux baleines ainsi qu’aux dauphins. C’est à Loango, dans ce parc national, que j’ai pu voir des hippopotames surfeurs. En outre, des oiseaux d’exceptions comme le guêpier gris rose m’a été présenté, tout comme les fameux Pseudolangrayens d’Afrique.

Parcs-naturels-africains-5

Le parc national des Volcans

Ce qui fascine dans ce parc national sis au Rwanda c’est, comme son nom l’indique, le fait qu’il abrite cinq des huit volcans des montagnes des Virunga. L’endroit est aussi réputé au niveau international comme étant le dernier qui abrite le plus grand nombre de gorilles des montagnes. Un centre de recherche y est même érigé pour l’étude de ces derniers.

Le Serengeti National Park

En Afrique de l’Est, Serengeti est le second plus grand parc animalier d’Afrique avec près de 4 millions d’animaux qui y vivent. Sis en Tanzanie,  l’endroit est réputé pour sa fameuse migration annuelle de gnous et de zèbres à voir entre le mois de décembre et le mois de juillet. Toutefois, je conseille de prévoir une marge d’au moins trois jours pour être sûr de les apercevoir car ils peuvent être assez imprévisibles. En outre, des crocodiles ainsi que les fameux Big Five y sont facilement observables. Voir plus sur les voyages en Tanzanie.

Parcs-naturels-africains-2

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

Theme by Anders Norén

© Copyright Les-nouvelles-de-charlene.fr - RSS