Les Nouvelles de Charlène

Péninsule malaise : ma traversée entre Kuala Kumpur et Cameron Highlands

J’espère que comme moi, vous aussi, vous êtes fan de la Malaisie, cette terre de métissage. De Kuala Lumpur à Cameron Highlands, tout est différent. J’aime tout de ce pays. J’ai adoré mes quelques séjours dans la capitale tout comme ceux que j’ai passés dans les plus grandes plantations de thé malaises de Cameron Highlands. Je vous raconte ci-après mon aventure.

Découverte culturellement riche à Kuala Lumpur

Savez-vous qu’en Malaisie, on peut manger à toute heure ? Eh oui, et surtout un peu de tout. J’ai tenté l’expérience dans la capitale malaise et finalement j’ai adoré. Passé des spécialités malaises, chinoises, thaïlandaises à celles indiennes. Vraiment, ce fut pour moi un régal de sens.

Mais mon aventure en Malaisie, c’était surtout pour voir les fameuses grottes de Batu. C’est le plus grand sanctuaire hindou hors de l’Inde, dit-on. C’est seulement à quelques kilomètres de la capitale. Vous pouvez y accéder en train, mais moi j’ai préféré m’y rendre à pied pour pouvoir profiter des paysages pittoresques entre le site et la capitale. Arrivé à destination, je me suis tout de suite émerveillé avec des milliers de touristes devant la grande statue de Murugan. La plupart étaient des parents d’enfants venus pour baptiser leurs enfants. Sur les 225 marches à gravir, ils montaient à pieds nus en portant sur leurs épaules un linge suspendu entre 2 tiges de bambou à l’intérieur duquel se trouvait l’enfant à baptiser.

Ce fut notamment des familles hindoues. Les enfants sont rasés puis induits de cendres aux têtes afin de les consacrer à la divinité. Des singes peu farouches venaient assister aux cérémonies. À mon plus grand étonnement, ils n’arrêtaient pas de fouiller dans les sacs des visiteurs, y compris le mien, espérant y trouver quelques nourritures.

Ferme des papillons

Visite de la terre de thé à Cameron Highlands

J’ai quitté la capitale malaise pour aller ensuite à Cameron Highlands ne serait-ce que pour admirer les merveilleuses énormes plantations de thé. Sur une altitude de près de 1600 mètres, la région se développe avec la culture de thé et de légumes.

J’ai pu visiter l’usine de thé de Boh Tea Plantation. Et j’ai profité de l’occasion pour y déguster une tasse de leur thé et pour me prendre en photo avec les magnifiques paysages verts de plantations de thé. Mais ce qui m’a le plus marqué dans ma visite de Cameron Highlands, c’était la découverte de la  « Ferme des papillons », où s’exposaient d’impressionnants insectes tels que les scorpions, les serpents, les papillons, les scarabées et tant d’autres. Tellement j’avais envie de les toucher de mes propres mains que mes phobies d’insectes ont aussitôt disparut.

Pour terminer mon aventure, je me suis enfin rendu auprès de Time Tunnel Museum où j’ai pu connaître toute l’histoire autour du thé malais. Pour ceux qui aiment la nostalgie, ce détour en vaut vraiment la peine. Il s’y expose des objets vintages et ceux relatent l’histoire du thé ainsi que des photos des Cameron Highlands et milles vieux trésors du passé comme des jouets, des publicités de bière, d’alcool ou encore de cigarettes, des souvenirs d’écoles, etc. Dans une ambiance mélancolique des années 60 et 70, on vous berce avec des musiques des époques. L’entrée est à 50RM par personne.

Murugan Statue

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

Theme by Anders Norén

© Copyright Les-nouvelles-de-charlene.fr - RSS