Pour les futurs parents, les couches pour bébé représentent encore un univers parallèle, avec des normes, des labels et des termes qu’ils ne connaissent pas : ils vont rapidement s’y habituer, car la naissance d’un enfant implique de baigner tout de suite dans ce monde ! Cependant, devant les multiples références disponibles, les promesses toujours plus belles des fabricants et les problématiques propres à chaque famille (budget, écologie, fragilité de l’enfant, etc.), le choix peut devenir délicat. Voici donc quelques conseils pour prendre sa décision sereinement.

La bonne taille : l’âge, un critère parfois trompeur

Sur les paquets de couches, on peut trouver des critères de taille par numérotation, de 1 à 6. Les formes varient en fonction des marques, et il se peut qu’une même taille convienne à un enfant chez un fabricant, et pas chez un autre.

Il ne faut vraiment pas se fier à l’âge de l’enfant pour acheter les couches, car tous ne se développent pas au même rythme : on privilégie toujours le poids comme critère de choix. La taille 1, par exemple, s’utilise de 2 à 5 kg. On passe à la taille 2 entre 3 et 6 kg, ce qui correspond théoriquement à l’âge de 3-4 mois maximum… Mais encore une fois, cela dépend des bébés !

La sécurité et l’écologie : zoom sur les compositions

Plusieurs articles d’actualité ont déjà alerté les parents sur les compositions de certaines couches, contenant des matières plastiques, des gels absorbants potentiellement dangereux ou encore des parfums qui peuvent déclencher des réactions allergiques. Malheureusement, les fabricants ne sont pas tenus de livrer la liste des ingrédients utilisés pour concevoir leurs couches.

Certains organismes comme l’association « 60 millions de consommateurs » ont publié des comparatifs qui peuvent vous aider à identifier les marques avec le moins de produits toxiques, ainsi que celles qui proposent des formules plus respectueuses de l’environnement.

L’adaptation : accepter de changer ses habitudes en cas de problème

Quand on achète de nouvelles couches pour la première fois, l’idéal est de miser sur un petit conditionnement dans un premier temps, afin de s’assurer que le produit convient à la fois à bébé et aux parents. Concrètement, si l’on voit des rougeurs apparaître sur la peau, cela signifie que la composition n’est pas compatible avec la peau de l’enfant, et il ne faut mieux pas insister.

Il peut aussi y avoir des problèmes de confort, de praticité ou même de fuites. D’où l’importance de rechercher d’autres alternatives dès lors qu’une ne convient pas !

Le côté pratique : l’abonnement

Beaucoup de parents redoutent le jour où ils seront en panne sèche de couches, parce qu’ils auront oublié de refaire les stocks au magasin. Les bébés en consomment beaucoup, et les achats demandent une organisation militaire si l’on souhaite bien s’en sortir. Alors pour gagner en confort, il est tout à fait possible de s’abonner à des box « couches », pour recevoir des produits adaptés à ses besoins, directement chez soi, en temps et en heure !

Choix d’une couche selon la situation

Bien que les parents ont souvent tendance à toujours mettre le même type de couche à ses enfants. Il faut souligner qu’il y a un type de couche adapté à chaque situation. Durant l’été par exemple, prenez le temps de vous adapter aux activités de votre enfant. Lorsqu’ils se baignent dans la mer ou dans la piscine, adoptez les couches de bains. Ils sont très pratiques notamment pour les tout-petits. À l’inverse des couches classiques qui se gorgent rapidement d’eau, les couches destinées aux baignades sont imperméables à l’eau. En plus de protéger votre enfant des éventuels petits accidents tout en restant confortable.