Les Nouvelles de Charlène

Le SM soft, on tente ou pas ?

Avez-vous remarqué ce succès de plus en plus grandissant du SM soft ? Depuis la sortie du roman puis du film 50 nuances de Grey, j’ai l’impression que plus de couples s’essayent à la version douce du SM. Avec quelques copines par exemple, on en discute parfois alors qu’on n’en a jamais parlé auparavant. Alors, on tente ou pas ? Concentrons-nous sérieusement sur ce sujet.

Le SM soft en quelques mots

Glorifié par les livres appartenant au sous-genre littéraire mommy porn (je vous promets que ce genre littéraire là existe), le SM soft est au cœur des romans et des films comme 50 nuances de Grey. Et il existe énormément de titres de ce genre littéraire, même s’ils connaissent un succès moins important. Citons entre autres Bared to you (Dévoile-moi en français) de Sylvia Day et Dirty letters (Lettres à Nora en français) de James Joyce.

Ainsi, le SM soft est tout simplement la version plus douce du sadomasochisme. L’idée de domination/soumission est bien présente, mais les gestes sont moins « brutaux » A mains nues ou utilisant quelques accessoires, le couple peut recourir à plusieurs gestes :

  • Attacher les poignets et les chevilles aux montants du lit
  • Donner des fessées
  • Bander les yeux
  • Tenir les cheveux

En tout cas, quel que soit le degré des pratiques SM, le consentement des deux parties est primordial. Pour que cela reste quelque chose d’excitant et non une souffrance physique ou psychologique, il faut instaurer dès le départ la limite à ne pas franchir. Et même si le soumis a accepté de se faire frapper par une cravache par exemple et qu’il change d’avis en pleine action, l’autre doit l’accepter au lieu de vouloir s’en tenir absolument au plan initial.

nora

Qu’est-ce que j’en pense ?

Je ne suis pas contre quelque chose qui pimente la vie sexuelle au sein du couple. Une fessée par ci, un bandage d’yeux par là ne me dérangerait pas plus que ça. Toutefois, je suis intransigeante sur le fait que le SM soft (tout comme le SM classique) ne se pratique pas avec n’importe qui. Cette pratique deviendrait un réel supplice avec une personne en laquelle on n’a pas totalement confiance par exemple.

La complicité et l’ouverture d’esprit des deux parties sont également des paramètres importants. Comment se laisser attacher par quelqu’un à qui on n’a pas envie de se montrer entièrement nue par exemple ? Comment accepter de se faire tirer légèrement les cheveux ou de recevoir quelques fessées si on pense que la levrette est une position avilissante ?

Si le SM soft ne vous tente pas, voici d’autres conseils pour pimenter sa vie de couple.

Y aller progressivement

Je vous conseille d’y aller doucement si votre partenaire propose de passer le cap sans que vous ne soyez particulièrement emballée. Une fois que vous savez clairement ce qu’il veut faire, proposez-lui d’y aller par étape :

  • Bander les yeux et faire comme d’habitude d’abord avant de bander les yeux et s’en remettre totalement à lui.
  • Se mettre en levrette et recevoir une fessée aux premières fois, puis en recevoir plus par la suite.
  • Se laisser attacher les poignets ou les chevilles d’abord avant d’attacher les deux.
  • Et pourquoi ne pas le dominer avant de se soumettre à lui ?

Pratiquement tout le monde a le fantasme du rapport dominant/dominé, mais le degré d’envie peut varier d’une personne à l’autre et donc d’un couple à l’autre. D’ailleurs, beaucoup de gens hésitent à assumer ce genre d’envie, d’où l’importance du consentement, même si on commence avec du SM soft. Une fois que les deux parties sont d’accord, n’oubliez pas les accessoires divers pour commencer avec des jeux sexuels relativement fun. En savoir plus sur le site de Femme Actuelle.

SM soft

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

Theme by Anders Norén

© Copyright Les-nouvelles-de-charlene.fr - RSS