Les Nouvelles de Charlène

A la découverte du vernis à ongles effet gel

Le vernis à ongles effet gel existe traditionnellement dans les instituts de beauté. Disposé à l’aide d’une lampe à rayons ultra-violets, il permet de bénéficier d’une tenue sur la longue durée. Cependant, aujourd’hui, ce produit peut désormais être disposé en autonomie, à la maison.

Le vernis à ongles effet gel : mode d’emploi

Le vernis à ongles effet gel est semi-permanent : contrairement aux produits que l’on achète le plus souvent dans les magasins de cosmétiques, il ne s’écaille pas dans les jours suivant l’application.

Si on est définitivement sceptique à l’idée de porter des faux ongles, pas toujours faciles à coller, une manucure parfaite reste toutefois possible. Pour cela, le vernis semi-permanent peut aujourd’hui être utilisé par toutes les femmes qui le souhaitent.

Auparavant, cette alternative pour les ongles ne pouvait marcher qu’en institut de beauté. Les esthéticiennes se servaient de lampes à UV pour fixer durablement la solution.

Concrètement, cette formule de vernis acrylique adopte une texture moins liquide que les versions classiques. Appliquée avec la même méthode qu’un vernis traditionnel, elle nécessite l’utilisation des rayons ultra-violets pour une tenue optimale.

Aujourd’hui, certaines marques commercialisent des vernis gel à poser seule chez soi, de la même façon qu’un vernis classique. Cette solution permet d’avoir de jolies mains pendant environ deux semaines.

Les avantages et inconvénients du vernis effet gel

Lorsqu’il est posé en institut de beauté, le vernis effet gel présente l’inconvénient d’être relativement onéreux. Selon l’établissement dans lequel on choisit de se rendre, la facture finale peut aller de 45 à 60 € en moyenne.

Si on opte pour une formule plus autonome, à disposer chez soi, il faudra compter entre 7 et 25 € selon la marque du produit cosmétique choisi. Une économie que l’on ne peut négliger lorsque l’on fait attention à son budget !

De plus, le vernis effet gel disposé en institut de beauté doit être retiré par une esthéticienne professionnelle. Si vous l’achetez et le mettez vous-même, vous pourrez simplement le retirer comme un produit classique, avec votre dissolvant.

Il est bon de savoir, lorsque l’on réalise soi-même sa manucure semi-permanente, que la tenue ne sera pas aussi longue : sans l’usage de la lampe UV, les ongles s’écaillent légèrement plus vite. Le résultat reste cependant plus satisfaisant que celui d’un vernis classique.

La plupart des produits achetés dans le commerce contiennent du plastifiant : ce composant est responsable de l’effet gel très ressemblant à celui que l’on obtient dans un centre de beauté.

Personnaliser ses ongles en autonomie, une réelle mode

Auparavant, le vernis à ongles restait un luxe occasionnel, que l’on laissait aux grandes fêtes et événements particuliers. Depuis plusieurs années, les femmes sont nombreuses à peindre leurs ongles de façon permanente, afin d’avoir toujours une manucure parfaite.

Les personnalisations et solutions se déclinent à l’infini : il n’est plus difficile de porter, d’un jour à l’autre, des couleurs et effets totalement différents. Par exemple, depuis plusieurs mois, le vernis craquelé rencontre un succès complètement inattendu.

Si vous aimez les solutions classiques et préférez choisir des produits qualitatifs, vous pouvez opter pour le vernis à ongles effet gel.

Tandis qu’il a été lancé – dans un premier temps – par la marque Nail Inc. London en avril, il peut désormais être trouvé dans de nombreuses enseignes et, en conséquence, à tous les prix.

En effet, des marques luxueuses comme Dior proposent leur version – mais d’autres, à l’image de Claire’s, offrent également du choix dans cette gamme de vernis.

De plus, pour les plus grandes inconditionnelles de Sephora, vous pouvez trouver de nombreuses couleurs de vernis semi-permanent dans vos magasins préférés : n’hésitez pas à sauter le pas pour profiter de cette solution magique !

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

Theme by Anders Norén

© Copyright Les-nouvelles-de-charlene.fr - RSS