Les Nouvelles de Charlène

Le scrapbooking : un moyen créatif pour documenter son quotidien

Le scrapbooking est un loisir créatif qui s’inspire de photos du quotidien. A l’heure où nous prenons l’habitude de stocker nos photos et vidéos sur support numérique, le scrapbooking nous permet de les mettre en valeur sur des supports papier : page, mini-album ou simple classeur. Il permet ainsi d’allier le plaisir de retrouver facilement d’anciennes photos et celui de créer de ses mains un album dans lequel ranger tous ses souvenirs.

Le scrapbooking se définit ainsi autour de 3 grandes familles : les pages 30×30, les mini-albums ou les grands classeurs issus de la mouvance du « Project Life ». Chaque famille sera utilisé selon les envies et besoins de chaque « scrapeuse ». Les pages se créent plus rapidement qu’un mini-album qui est constitué de plusieurs pages.

Les pages 30×30

Le premier support papier à accueillir nos photos est la fameuse page 30×30. Fameuse, car son format 30,5×30,5 cm est normé dans le domaine du scrap. Généralement, on met en avant une seule photo au format 10×15 cm mais il arrive de plus en plus souvent d’en mettre 2 voire 3 dans des formats carrés ou plus petits. Une fois la photo collée, la scrappeuse peut se focaliser sur la décoration de sa page. Grâce à des embellissements tels que du masking tape, des stickers, des alphabets ou des petits mots, elle donne vie à cette page et affiche les petits détails autour de la photo. Une telle page peut également s’agrémenter de « journaling ». Il est le garant des souvenirs autour de la photo. C’est lui qui nous permet de raconter les anecdotes à propos de la photo : date, dans quelles circonstances la photo a-t-elle été prise ? Etc…

page-1-IMG_44681

Les minis-albums

Les minis-albums permettent de relater des événements se déroulant sur un week-end, une semaine ou plus. Ils sont le support idéal pour conserver des photos lors de voyages, d’anniversaires ou de naissance. Les minis-albums sont entièrement construits et imaginés par la scrappeuse. Elle réalise la couverture de l’album avec du carton qu’elle recouvre ensuite avec du papier de couleurs. L’intérieur de l’album est une suite de feuilles collées (ou assemblées avec des anneaux) les unes aux autres. Chaque page du mini-album est ensuite décoré autour d’une photo. On retrouve alors les grands principes de la simple page 30×30 et on peut bien sûr ajouter du journaling sur chaque page ou se contenter d’en créer un en début ou fin de l’album photos.

kits-kit-scrapbooking-mini-album-avec-3-7405642-dsc-0004-jpg-3aa1c3-fc1e9_big

Le « Project Life »

Le Project Life est encore une autre façon de documenter sa vie de famille autour des photos prises chaque jour. Ce concept nous est proposé par une américaine du nom de Becky Higgins. Elle nous propose de stocker les photos dans des pochettes plastiques compartimentées, dans des formats normés : 10×15, 10×10, 7,5×10, etc… Les compartiments non utilisés par des photos sont remplis par des petites cartes décorées. La création d’albums annuels est ainsi facilitée. Certaines cartes sont d’ailleurs complètement décorées, tandis que d’autres réservent un emplacement afin d’y ajouter du journaling.

La diversité de projets que nous propose le scrapbooking permet à chaque scrapeuse de créer selon ses envies et ses besoins. Le mini-album est généralement privilégié pour raconter une période de l’année, tandis que le Project Life s’utilise tout au long de l’année.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

Theme by Anders Norén

© Copyright Les-nouvelles-de-charlene.fr - RSS