Les Nouvelles de Charlène

Le régime monodiète : promesses, perplexité et compromis

Promesse de détox et voie de guérison naturelle, cette pratique pourtant ancestrale fait récemment à nouveau parler d’elle. Le régime monodiète qui peut se classer dans la catégorie cure détox rencontre un franc succès tandis que les médecines douces, à l’instar de la naturopathie,  intéressent de plus en plus de monde.

L’origine d’un engouement

Par les temps qui courent, l’alimentation devient l’une des priorités principales des Français, tandis que l’industrie agro-alimentaire et les travers qui l’accompagnent sont de plus en plus remis en cause. C’est donc tout naturellement qu’on constate un désir d’opter pour des méthodes naturelles de bien-être et de guérison.

Les toxines, une forme de pollution alimentaire présente dans l’alcool, le tabac, la viande, et bien des additifs, s’accumulent dans notre organisme et peinent souvent à s’évacuer, encrassant la mécanique naturelle du corps. Cet amoncellement tend à créer de multiples dysfonctionnements au sein de notre foie, de nos poumons, de nos intestins et de nos reins, sans parler de la peau et du reste !

Pour remettre à neuf les cellules, trois jours suffisent. La consommation d’un seul aliment brut met au repos forcé le système digestif, et force l’organisme à s’activer pour compenser l’absence d’éléments auquel il est habitué. Bilan : le corps s’auto-nettoie pour recouvrer un bon état de santé général.

Le régime monodiète, qu’est-ce que c’est ?

Le principe du régime monodiète repose sur l’idée de ne se contenter que d’un seul aliment, consommable à volonté, au cours d’un repas, d’une journée, de trois jours… voire davantage !

Un seul aliment, oui, mais lequel ?

Ne songez pas un seul instant à vous gaver trois jours durant de chocolat ou de pâtisseries ! Que peut-on manger pendant le régime monodiète ?

  • Un fruit (pomme, raisin, cerise, melon)
  • Un légume (carotte, céleri, concombre)
  • Une céréale comme le riz ou le sarrasin

Ces aliments, de préférence de saison, peuvent être consommés à volonté et sous de multiples formes : crus, cuits, en purée, chauds ou froids… A votre guise ! Avec ceci, il ne vous faudra boire que de l’eau et du thé, en quantité importante.

Le régime monodiète promesses, perplexité et compromis 2

Trois jours, et puis après ?

Cette cure n’est efficace que si elle est bien suivie. Avant de vous lancer dans l’aventure, veillez à supprimer progressivement viande, céréales et poisson de votre alimentation. Après votre période de monodiète, revenez tout doucement à une alimentation dite « normale ». L’idéal serait ensuite de prévoir une journée par semaine pour un petit nettoyage hebdomadaire.

L’expérience de cette cure détox : entre efficacité et limites

Si la formule n’apportait que du bon, on l’aurait su plus tôt !

La monodiète, concrètement, comment on la vit ?

Le premier jour se passe d’ordinaire sans encombre, mis à part peut-être une sensation de faim et de possible frustration. Le deuxième est plus pénible : sensations de nausées et de faiblesse provoquées par l’élimination des toxines viennent décourager les moins aventureux. C’est pourtant signe que cela fonctionne ! Le troisième jour, le corps est enfin habitué, la faim a disparu, et l’on se sent léger, léger !

 Le régime monodiète promesses, perplexité et compromis 3

Est-ce vraiment un régime détox sans conséquence ?

Alors oui, évidemment, ne consommer qu’un seul aliment entraîne forcément, en plus d’une frustration évidente, quelques carences… De même que ne se contenter que de fruits provoque un apport en sucre un brin trop important sur une courte période. Notre corps, pour subsister, nécessite des apports tant en protéines qu’en lipides, en glucides ou en fibres. Aucun aliment, malheureusement, ne contient tous ces éléments. En outre, vous pouvez être victime de troubles du transit intestinal…

Faire le choix du compromis

Entre les kilos perdus et la sensation de légèreté, le régime monodiète peut rapidement devenir addictif. Il est cependant conseillé de ne pas le pratiquer trop souvent, au risque d’affaiblir le système immunitaire.

Si vous souhaitez tentez l’expérience version soft, voici deux options qui vous intéresseront sûrement :

  • Les monodiètes alternées (un aliment par repas)
  • Les monodiètes à certains repas du soir. Pourquoi le soir ? Pour activer les fonctions d’élimination et d’auto-nettoyage favorisées par le jeûne durant la nuit

Pour découvrir encore plus d’infos et de conseils sur cette idée minceur qu’est le régime monodiète, nous vous conseillons la lecture de cet article de Sosdétresse.org. Et pour tordre le cou aux idées reçues, visionnez la vidéo juste en dessous :

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

Theme by Anders Norén

© Copyright Les-nouvelles-de-charlene.fr - RSS